N. Dupont-Aignan au Ministre de l’Intérieur : « suite aux 80 km/h, abaissez le barème des sanctions ! »

Nicolas Dupont-Aignan appelle l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur l’intérêt d’assouplir le barème des sanctions relatives aux excès de vitesse.

Le 1er juillet 2018 est entrée en vigueur la limitation de la vitesse réglementaire à 80 km/h sur les routes du réseau secondaire à double sens, dépourvues de séparateur central.

Ce n’est pas préjuger de l’indiscipline des conducteurs que d’affirmer que cette limitation entraînera inexorablement une augmentation du nombre d’infractions et donc de procès-verbaux et d’amendes.

Dans un barème de sanctions établi pour une vitesse réglementaire de 90 km/h, la vitesse maximale autorisée de 80 km/h sur route décale, de fait, de 10 km/h chaque excès de vitesse.

Ainsi les conducteurs se trouvent sanctionnés dès le premier contrôle à 81 km/h, vitesse qui n’était pas sanctionnée auparavant. Ceci explique que le nombre de flash de radars pour excès de vitesse ait doublé entre juillet 2017 et juillet 2018.

Sauf à considérer que la prévention routière est une simple course aux chiffres, il y a lieu de mettre en cohérence l’abaissement de la vitesse autorisée avec le barème de sanctions consécutif à l’excès de vitesse.

Cette mise en cohérence est d’autant plus nécessaire pour les automobilistes qui roulent beaucoup notamment ceux pour qui le véhicule est d’usage professionnel et qui sont plus exposés à la perte de points et, à terme, au retrait de leur permis, ce qui les pénalise au regard de l’emploi.

Pour ces raisons, il lui demande s’il est dans les intentions du Gouvernement de procéder à cet assouplissement du barème des sanctions relatives aux excès de vitesse.

Lien Permanent pour cet article : http://agirauquotidien.fr/nda-au-ministre-de-linterieur-suite-aux-80-km-h-abaissez-le-bareme-des-sanctions/